Le DISQUE DUR & SSD

Un disque dur est une mémoire de masse magnétique utilisée principalement dans les ordinateurs, mais également dans des baladeurs numérique, des caméscopes, des lecteurs enregistreur de DVD de salon, des consoles de jeux video.
La capacité d'un disque dur peut s'étendre jusqu'a 2 TO et 3 TO.

Idequation vous donne la possibilité de dupliquer des disques dur en quantité que ce soit en ATA, SATA, ou USB

Disque dur interne

Disque dur externe
L’augmentation de capacité des disques USB permet d’y installer des logiciel, des applications et de se déplacer partout avec ses données et ses logiciels préférés.

NOUVEAU le SUPPORT SSD

Un SSD, pour solid-state drive, est un matériel informatique permettant le stockage de données, constitué de mémoire flash.
Le terme anglais « solid-state » signifie que ce matériel est constitué de mémoires à semi-conducteurs à l’état solide par opposition aux tubes électroniques d’autrefois.
Ces mémoires sont des éléments immobiles à la différence du disque dur classique, sur lequel les données sont écrites sur un support magnétique en rotation rapide.
Un SSD est moins fragile mécaniquement qu’un disque dur.


Avantages par rapport au disque dur traditionnel

Pas d’usure mécanique : pas de plateau tournant ni de bras de lecture mobile ;
Meilleure résistance aux chocs puisque aucune partie mobile n’est présente, ce qui est appréciable dans les portables ;
Silence de fonctionnement : l’absence de pièces mécaniques se traduit par l’absence de bruits dus aux mouvements de ces pièces (certains SSD - par exemple l’OCZ Onyx 64 Go - émettent toutefois un sifflement discret, à peine audible, quand ils sont sollicités).
Meilleure réactivité de l’ordinateur qui l’utilise pour le système d’exploitation, grâce à :


Temps d’accès compris entre 0,05 et 0,1 ms, là où un disque dur traditionnel a souvent un temps d’accès moyen proche de 13 ms ;
Débit pouvant dépasser les 350 Mio/s en lecture et les 215 Mio/s en écriture, contre un peu plus de 100 Mio/s pour les meilleurs disques durs6,7 ;
La fragmentation des fichiers, importante dans certains systèmes de fichiers, réduit notablement les performances des disques durs au fur et à mesure que des fichiers sont stockés, utilisés ou déplacés.
Elle n’a pas d’incidence sur les performances des SSD.

La défragmentation d’un SSD est même contreproductive sur les performances et la durée de vie d’un SSD, au point que Windows 7 désactive toute option de défragmentation sur les SSD9 (la fragmentation est moins importante sous GNU/Linux et Mac OS X.
De plus, peu d'outils de défragmentation sont disponibles).

Faible consommation électrique : environ 0,1 watt en veille, environ 0,9 watt en activité contre une consommation pour les disques durs de 0,5 à 1,3 W en veille et de 2 à 4 W lorsque leurs têtes se déplacent.

Cet avantage est remis en cause car les SSD seraient beaucoup plus souvent à leur niveau de consommation maximal que les disques durs, de plus certains disques durs 2,5 pouces à 5 400 tr/min ont quasiment la même consommation;

Quasiment aucun dégagement de chaleur : du fait de sa faible consommation électrique, de l’absence de pièces en mouvement (pas de moteurs contrairement à un disque dur classique) et du faible encombrement des puces mémoires dans le carter des SSD, le faible dégagement calorifique de la mémoire en fonctionnement est dissipé par la carcasse du SSD.

Cette technologie autorise des SSD totalement étanches (utilisation en boites noires dans le secteur aéronautique par exemple).
Meilleure fiabilité du stockage de la donnée en cas d’usure extrême : une cellule SSD trop usée perd sa capacité à enregistrer une nouvelle information mais elle reste lisible et son contenu toujours accessible.

Alors que sur un disque dur classique un secteur défectueux sera illisible.

Certaines sources texte Wikipedia